Notre site a fait peau neuve. 💛 Si vous voyez une petite anomalie, tenez-nous au courant !
Logo Cybele
Lyon, Visiter Lyon

Visiter l’ossuaire des Brotteaux

Ossuaire des Brotteaux

Saviez-vous qu’il y a un lieu étonnant aux Brotteaux, dans une petite chapelle parfaitement inconnue ? Ce lieu étonnant, c’est un ossuaire dans la crypte de la Chapelle Sainte-Croix, à l’angle de la rue de Créqui et de la rue Louis Blanc, faisant mémoire du siège de Lyon en 1793. 

Nous passons dans le jardin devant la Chapelle lors de notre visite « Chroniques des Lyonnaises inconnues » mais comme nous ne visitons pas l’ossuaire, on vous en parle ici.

Le siège de Lyon en 1793

Commençons par un peu de contexte. En 1793, nous sommes en pleine révolution et la ville de Lyon est assiégée puis rayée de la carte. La raison ? À ce moment là, le camp des radicaux et des modérés (les girondins) s’affrontent, et lorsque les Girondins prennent le pouvoir à Lyon, ils décident de faire exécuter Chalier, chef de file des radicaux.

Malheureusement, au moment où Chalier est exécuté, les radicaux viennent de reprendre le pouvoir à Paris et ont décrété que les Girondins étaient désormais “Hors-la-loi”. Cette exécution est prise comme un acte de défiance envers le pouvoir parisien, et on décide de rayer la ville de Lyon de la carte. 

1600 personnes sont condamnées à mort, la guillotine fonctionne à plein régime sur la place Bellecour, mais elle ne va pas assez vite. On décide donc d’exécuter plus de 200 personnes à la mitraille sur les plaines des Brotteaux, on les achève à l’arme blanche et on les abandone là, dans un semblant de fausse commune. 

On vous a raconté l’histoire de la révolution à Lyon dans un épisode de podcast, vous pouvez l’écouter ici👇 (ou le lire ici)

La chapelle Expiatoire

Deux ans plus tard, on décide d’ériger un tombeau en l’honneur des morts, à l’emplacement où ils furent exécutés, dans les plaines des Brotteaux. Voici le texte qui était alors inscrit sur le monument inauguré en grande pompe : 

Venez souvent sur ce triste rivage
À vos amis répéter vos adieux ;
Ils vous ont légué leur courage ;
Sachez vivre et mourir comme eux.
Pour eux la mort devint une victoire ;
Ils étaient las de voir tant de forfaits ;
Dans le trépas, ils ont trouvé la gloire ;
Sous ce gazon, ils ont trouvé la paix.”

Le monument est détruit l’année suivante. Les descendants des victimes et les survivants réclament des autorités la construction d’un monument plus ambitieux. On décide donc de construire une chapelle pour faire mémoire de cette tuerie. 

La chapelle est de forme pyramidale, terminée et inaugurée en 1819. Quelques années plus tard, en 1823, les ossements des victimes sont exhumées, un autel est construit avec et les autres sont conservés dans la crypte de la chapelle.

69123 Lyon 6° Chapelle Capucins 1

La chapelle Sainte-Croix actuelle

En 1886, le maire Gailleton va faire percer les rues Louis Blanc et de Créqui (qui passent le long de l’actuelle chapelle). Il faut donc détruire la pyramide qui est pile à l’intersection des deux rues. Les familles des victimes font une pétition pour conserver la mémoire des victimes de la révolution. Un accord est trouvé pour reconstruire une nouvelle chapelle juste à côté de l’ancienne par l’architecte Pascalon, dans une forme plus classique néo-byzantine (comme la basilique de Fourvière).

Chapelle Sainte Croix Lyon

Paul Pascalon, vous connaissez une autre œuvre de lui car il est l’auteur du 3e dôme de l’Hôtel-Dieu (celui qui est le plus proche de la rue de la barre).

Comment visiter l’Ossuaire des Brotteaux

L’ossuaire a bien évidemment été transféré de l’ancienne chapelle à la nouvelle, ainsi que l’autel en ossements. Cet ossuaire se visite, pour cela il faut téléphoner à la congrégation religieuse qui occupe la chapelle actuellement pour leur demander une visite guidée : 04 28 29 56 35.

Mais si vous voulez une visite vraiment géniale de cet ossuaire, on vous recommande plutôt d’aller suivre la visite du quartier des Brotteaux de notre amie et consœur Éloïse de Lyon Insolite !

Ossuaire des Brotteaux
Photo : Paul Pascalon, Bibliothèque municipale de Lyon / P0741 FIGRP06335 001

Bons plans et actus

Chaque 1er mardi du mois,
les nouveautés, la programmation,
les invitations pour les visites test.

Inscription